Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Paroles de... > Témoignage : J’ai été cobaye pour des expériences sur le LSD

Témoignage : J’ai été cobaye pour des expériences sur le LSD

le 14 avril 2016

[Vice] Par un bel après-midi d'été, Kay Parley a enfilé une belle robe vichy cousue par ses soins, avant de se rendre dans une petite maison à Weyburn, en Saskatchewan, au Canada, où elle a pris du LSD pour la première fois de sa vie.

Nous sommes alors au début des années 1950, et Parley est infirmière à l'hôpital psychiatrique de Souris Valley – plus connu sous le nom d'hôpital psychiatrique de Weyburn – où ont lieu des recherches importantes sur le diéthylamide de l'acide lysergique. Elle s'apprête à y retrouver Francis Huxley, anthropologue et neveu de l'auteur Aldous Huxley (qui a relaté ses expériences sous mescaline dans Les Portes de la perception ).

« Si Francis pense que je peux supporter le LSD, alors tout va bien se passer », a écrit Parley dans son livre Inside « The Mental » . « Je discutais avec Francis, quand soudain, la lampe qui se trouvait derrière lui a commencé à émettre une lumière aussi puissante que celle du soleil ».

L'expérience de Parley est très singulière. Avant de devenir infirmière, elle avait été internée dans cet hôpital – on la croyait schizophrène, elle était en fait maniaco-dépressive. Elle était loin d'être le seul membre de sa famille à vivre dans ce grand bâtiment en briques – son grand-père, paranoïaque, y avait passé quelque temps, et son père y a été interné pour plusieurs décennies alors qu'elle n'avait que six ans.

Aujourd'hui âgée de 93 ans, elle se souvient d'une époque où il n'y avait pas autant de paperasse autour de la psychiatrie et où les traitements étaient créatifs, et voit les stigmates qui se sont développés autour du traitement LSD comme les facteurs d'une opportunité manquée. Alors que les chercheurs et les institutions ont commencé une nouvelle fois à explorer les effets de ce psychotrope, Parley déclare qu'il est important que le Canada montre la voie.

Source Vice