Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Paroles de... > Témoignage : Travailler à l’hôpital psychiatrique de Thiaroye au Sénégal

Témoignage : Travailler à l’hôpital psychiatrique de Thiaroye au Sénégal

le 5 septembre 2016

[Psycogitatio] Suite à l’article que nous avons publié sur le documentaire “Ce qu’il reste de la folie” de Joris Lachaise, nous avons eu la chance de recueillir l’expérience de Graziella De Backer qui a pu travaillé en tant qu’aide-soignante durant un mois – notamment dans l’hôpital psychiatrique de Thiaroye – au Sénégal dans le cadre de l’ONG “Visa Santé” en 2000. Elle nous raconte les souvenirs de son séjour.

Comment s’est formée ton envie de partir exercer au Sénégal ? 

Il faut remonter en 1980 pour comprendre un peu mon attrait pour le continent africain. Inexorablement attirée par l’Afrique depuis mon plus jeune âge, j’ai appris à lire avec Macoco, petit enfant noir dans un manuel de lecture « Le voyage de Macoco », je regardais souvent des reportages retraçant la vie, les us et coutumes des habitants des contrées lointaines et notamment africaines….Plus tard, je me disais même « un jour j’aurais un bébé noir !!! » ….

Bref, la vie en a voulu autrement mais cette attirance restait bien encrée ! J’ai passé un diplôme d’aide-soignante en 1997 et 3 ans plus tard je menais mon projet de voyage à terme. Seulement je ne voulais pas faire du tourisme traditionnel. Je voulais aller à la rencontre de la population locale loin des structures hôtelières et du tourisme de masse….J’étais à l’époque aide-soignante alors pourquoi ne pas proposer mes compétences professionnelles dans le cadre d’une mission humanitaire ?

Comment s’organise un tel voyage? Comment trouver sa place au sein des ONG ?

C’est lors d’une conversation avec un ami gynécologue Béninois ayant fait ses études à Dakar que je découvris « Visa Santé » ONG implantée au Sénégal dont mon ami était membre actif. Cette dernière organisait entre autre des stages optionnels pour les étudiantes infirmières de deuxième année…Quel hasard me direz vous !! L’idée de partir grandit au fur et à mesure des informations récoltées auprès de la dite ONG. J’ai alors sauté le pas et organisé mon projet prévoyant un départ en Novembre 2000 pour une durée d’un mois….effectivement, partant sur mon temps personnel, je ne pouvais bénéficier d’une plus grande période de congés.

Une fois toutes les démarches administratives, financières et matérielles terminées, « Visa Santé » m’a proposé un poste à l’hôpital psychiatrique de Thiaroye….j’ai immédiatement adhéré et accepté cette proposition puisque je travaillais en France dans un hôpital psychiatrique !!! Cette perspective d’aller découvrir ma spécialité au Sénégal « m’emballait » vraiment !! Cela constituerait un enrichissement à la fois personnel et professionnel. Je pouvais alors me réjouir de découvrir ce pays de l’intérieur ! Je touchais du bout des doigts mon rêve de petite fille….

“Visa santé” avait pour mission l’accompagnement des élèves infirmières pour leur stage optionnel de 2ème année, ils accueillaient aussi des personnes comme moi menant un projet personnel (dans le domaine de la santé, de l’éducation…). Lors de nos discussions, Vincent le responsable de l’époque, m’expliquait que l’idée était surtout d’apporter des compétences professionnelles dans différents domaines comme la couture, la cuisine afin que les jeunes filles du centre ( le centre de formation d’éducation étant dans la même enceinte que l’HP) puissent avec leurs ressources locales confectionner des vêtements, des sacs ou bien faire des gâteaux, des plats qu’elles pourraient vendre sur le marché….L’idée était vraiment d’apporter ces compétences afin que la population puisse être autonome et s’auto-gérer par la suite

Vint enfin le temps du départ. C’était mon premier voyage, j’avais hâte de découvrir cette destination tant désirée.

Source Psycogitatio