Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Paroles de... > Tribune : Michel Debout, psychiatre "Non, la prévention du suicide ne peut pas attendre"

Tribune : Michel Debout, psychiatre "Non, la prévention du suicide ne peut pas attendre"

le 26 février 2020

Membre de l'Observatoire national du suicide, Michel Debout regrette que cet enjeu de santé publique ne soit pas considéré comme prioritaire par le ministère de la Santé, mobilisé par la pandémie de coronavirus. 

Michel Debout est psychiatre, professeur émérite de médecine légale et droit de la santé. il est également membre de l’Observatoire national du suicide.

"Pour la première fois cette année, le rapport de l’Observatoire national du suicide n’a pas pu être remis à la ministre de la Santé. La conférence de presse qui devait avoir lieu sous l’égide d’Agnès Buzyn le 3 février, deux jours avant la Journée nationale de la prévention du suicide, a été annulée. Motif officiel : le ministère est entièrement mobilisé par la pandémie du coronavirus (...).

Pendant que la ministre faisait quotidiennement, face aux médias, le décompte précis du nombre de personnes en France infectées par le virus – chiffre heureusement voisin de zéro –, 30 personnes mettaient fin à leurs jours et 300 tentaient de le faire, sans que les autorités sanitaires en fassent mention (...).

Nous demandons solennellement à Monsieur Olivier Véran, nouveau ministre de la Santé, qu’il rende public le rapport Travail, chômage, suicide , qu’il réaffirme que la prévention du suicide demeure une priorité de santé publique et qu’il engage sans attendre une concertation avec les professionnels, les associations et les organisations syndicales pour définir les principaux axes d’une politique dans ce domaine.".

Lire la tribune sur le site du magazine Alternatives économiques