Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Pour en savoir plus > Article : Suicide, santé mentale et usages de substances psychoactives chez les adolescents français en 2014

Article : Suicide, santé mentale et usages de substances psychoactives chez les adolescents français en 2014

le 17 novembre 2017

Cette étude s’est attachée à mesurer les risques de suicide en population adolescente et leurs associations avec l’usage des substances psychoactives.

Méthode

Les données proviennent du huitième exercice de l’enquête ESCAPAD réalisé en 2014, au cours duquel 26 351 adolescents de nationalité française ont répondu à un questionnaire auto-administré, anonyme à propos de leur santé physique et mentale et de leurs consommations de substances psychoactives. Le risque suicidaire a été évalué au travers d’un indicateur synthétique en quatre niveaux (1. Pas de dépression – mesurée par l’Adolescent Depression Rating Scale [ADRS] ; 2. Dépression sans pensées suicidaires ni tentative ; 3. Dépression avec pensée mais sans tentative ; 4. Dépression, pensées et tentative). Les risques sont évalués par méthode multivariée.

Résultats

En 2014, un peu moins de 3 % des jeunes de 17 ans présentaient un cadre de dépression sévère (1,8 % des garçons, 3,7 % des filles). Un jeune sur dix déclarait avoir pensé au moins une fois au suicide au cours des 12 mois précédant l’enquête, et près de 3 % avaient déjà fait, au cours de leur vie, une tentative de suicide ayant nécessité une hospitalisation. Les résultats soulignent un lien fort, sous forme de gradient, entre risque suicidaire et usages quotidien de tabac et régulier de cannabis. L’association est plus ténue concernant les usages d’alcool.

Conclusion

Risque suicidaire et usages réguliers de substances psychoactives sont fortement conditionnés par la santé mentale des adolescents.

Source Sciencedirect