Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Pour en savoir plus > Congrès du REV : Appel à témoigner sur l'entente de voix ou la paranoïa

Congrès du REV : Appel à témoigner sur l'entente de voix ou la paranoïa

le 2 mars 2020

Le prochain congrès organisé par le Réseau français sur l'entente de voix se tiendra en novembre à Paris. Ses organisateurs invitent les personnes intéressées à partager à cette occasion leurs expériences souvent désignées comme symptômes psychiatriques.  

Le congrès international « Voix, paranoïa et au-delà : Accueillir toutes les expériences humaines » se tiendra du 12 au 14 novembre 2020 à Paris à l'initiative du Réseau français sur l'entente de voix (REV). Les organisateurs lancent un appel à témoigner de son expérience ou à intervenir, sous forme de proposition à adresser à : congress2020@revfrance.org

Une conception radicalement originale sur les expériences humaines ? L’illustration d’une approche ouverte et accueillante de ces expériences orientée vers l’émancipation des personnes ? Une démarche à faire vivre en direct lors d’un temps d’expérimentation ? Une oeuvre provocante ou stimulante à partager et discuter ? Le témoignage d’un récit de vie ? Des techniques pour se faciliter la vie, prendre soin de soi, se sentir mieux en relation aux autres ? Faites-nous vos propositions d’interventions pour le congrès, nous ne manquerons pas de revenir vers vous pour élaborer ensemble un format conciliant les caractéristiques de votre projet avec le contexte du congrès ! 

Anxiété, dépression, dissociation, entente de voix, paranoïa, croyances inhabituelles, sens différent de la réalité, persécution, oppression, contrainte, surveillance, harcèlement, chômage... Réalité sociale ou symptômes psychiatriques ? La médecine moderne s’est attachée à créer des « boîtes » diagnostiques, telles que la « schizophrénie », au sein desquelles elle regroupe des expériences en les coupant de leur contexte... se privant du même coup de la possibilité de comprendre leur signification ! Ce faisant, elle entretient les conditions de production de ses propres maladies...

Parfois, la seule façon dont la société prend en considération nos expériences est à travers le filtre psychiatrique. Entendre des voix, la paranoïa, par exemple, sont souvent catégorisées comme des symptômes de trouble psychique. C’est le cas de nombreuses autres expériences, perceptions ou phénomènes dont les autres et/ou nous-mêmes, peinons à trouver une signification et/ou qui nous encombrent ou nous empêchent de vivre pleinement notre vie ou nous font nous sentir étranger.e.s au monde.

Dans le prolongement des travaux de dépathologisation engagés depuis une quarantaine d’années par Marius Romme et Sandra Escher, et dans le sillage des réseaux sur l’entente de voix (Hearing Voices Networks) et du réseau paranoïa anglais (Paranoïa Network), le REV France s’engage dans une démarche d’accueil de toutes les expériences humaines, avec une visée émancipatrice.

Lire l'appel à témoigner  sur le site du REV France