Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Pour en savoir plus > Inserm : Impact du confinement sur la santé mentale, épiphénomène ou influence durable ?

Inserm : Impact du confinement sur la santé mentale, épiphénomène ou influence durable ?

le 11 juin 2020

Grâce à la cohorte Tempo, qui suit la santé mentale de près de 1200 personnes en France, les chercheurs vont pouvoir mesurer si les mesures restrictives liées à l'épidémie de Covid-19 ont un impact sur le long terme. 

Depuis plus de 10 ans, la cohorte Tempo permet de suivre la santé mentale de près de 1 200 personnes en France. Le travail est conduit par l’Équipe de recherche en épidémiologie sociale (Eres) à Paris, une unité Inserm/Sorbonne Université. Un suivi spécifique a été mis en place ces dernières semaines, pour étudier l’impact de la crise sanitaire et du confinement. L’analyse des premières données ainsi recueillies met en évidence la vulnérabilité des personnes socio-économiquement fragilisées.

Les analyses se poursuivent et apporteront de nouveaux enseignements dans les semaines à venir. D’ici quelques mois, le suivi de la cohorte permettra aussi d’évaluer si le confinement a durablement marqué la santé mentale des français.

Lire le communiqué sur le site de l'Inserm