Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Pour en savoir plus > Prescrire : Venlafaxine (Effexor°), des dangers cardiovasculaires injustifiés

Prescrire : Venlafaxine (Effexor°), des dangers cardiovasculaires injustifiés

le 6 décembre 2015

[Prescrire] De nombreuses données montrent un risque accru d'effets indésirables cardiovasculaires et de la mortalité par surdose avec la venlafaxine par rapport à la plupart des antidépresseurs inhibiteurs dits sélectifs de la recapture de la sérotonine (IRS), alors que leur efficacité est voisine et limitée.

Les médicaments antidépresseurs commercialisés semblent d'efficacité voisine, mais diffèrent par leurs effets indésirables en fonction de leur mécanisme d'action.

La venlafaxine (Effexor LP° ou autre) partage les effets indésirables des antidépresseurs inhibiteurs dits sélectifs de recapture de la sérotonine (IRS), auxquels s'ajoutent des effets indésirables notamment cardiovasculaires que ses caractéristiques pharmacologiques font prévoir : tachycardie, hypertension artérielle, troubles graves du rythme cardiaque, etc.

Ces effets indésirables paraissent plus fréquents qu'avec la plupart des IRS. Ils sont plus souvent mortels en cas de surdose, sans contrepartie en termes d'efficacité.

Parmi les antidépresseurs IRS, mieux vaut aussi écarter le citalopram (Seropram° ou autre) et son dérivé, l'escitalopram (Seroplex° ou autre), qui exposent eux aussi à un surcroît d'effets indésirables cardiovasculaires, sans avantage en termes d'efficacité.

Source La Revue Prescrire