Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Vues d'ailleurs > Algérie : 16 tentatives de suicide chez les enfants depuis 2014

Algérie : 16 tentatives de suicide chez les enfants depuis 2014

le 19 novembre 2015

[La Dépêche de Kabylie] À Tizi-Ouzou, 16 tentatives de suicide en été enregistrées chez les enfants depuis 2014. C’est ce qui ressort du bilan de la direction de la santé, présenté hier à l’assemblée populaire de wilaya à l’occasion d’un séminaire sur la santé mentale, lors duquel on parlait aussi des adultes avec 195 tentatives et 16 suicides.

La santé mentale est, depuis hier, au centre d’un séminaire initié à l’APW de Tizi-Ouzou. Un problème de santé public qui touche toutes les tranches d’âge. Selon les représentants de la direction de la santé de la wilaya, près de 21% des enfants scolarisés présentent différents troubles liés à la santé mentale. C’est, en effet, ce qu’a souligné le chargé de la prévention au niveau de la direction de la santé et de la population (DSP) de Tizi-Ouzou, lors de sa communication sur les unités de dépistage scolaires (UDS). Selon le bilan établi dans ces mêmes structures de soins depuis 2014, le Dr. Azzedine Astouati explique que sur la population scolaire de la wilaya, tous cycles confondus, ayant subi les examens dans le cadre du programme de la santé scolaire, 35 928 affectations ont été enregistrées pour cause de différents troubles découverts chez l’élève. Ainsi et se basant sur les résultats, l’intervenant affirme que près de 21% des élèves souffrent de troubles liés à la santé mentale, citant l’exemple de déficience mentale, de trouble du langage, anxiété, changement d’humeur, l’autisme, la trisomie, entre autres troubles recensés chez les enfants. Des troubles qui nuisent à l’équilibre de l’enfant et dont certains peuvent causer un sentiment de marginalisation puis déboucher vers d’autres phénomènes comme la violence, la toxicomanie, voire le suicide. Dans ce sillage et pour les cas de tentative de suicide, l’intervenant parle de pas moins de 7 enfants qui ont été pris en charge en 2014 à Tizi-Ouzou. 

Source La Dépêche de Kabylie