Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Vues d'ailleurs > Canada : «Confier la santé mentale aux intervenants spécialisés, pas aux policiers»

Canada : «Confier la santé mentale aux intervenants spécialisés, pas aux policiers»

le 11 juin 2020

Après la mort d'une femme lors de l'intervention de la police pour une crise de santé mentale, des experts canadiens suggèrent que les procédures soient repensées pour faire face à ce type d'appel. Et que l'on mobilise d'autres personnels, pour un meilleur soutien. 

La mort récente d’une femme de Toronto (Canada), tombée de son balcon du 24e étage alors que la police intervenait chez elle, a renouvelé les appels à une refonte des méthodes d’intervention auprès de personnes en crise de santé mentale.

Certains experts suggèrent même de retirer des fonds publics consacrés aux corps policiers pour réaffecter ces sommes aux soins en santé mentale, afin d’éviter les interactions — parfois mortelles — entre policiers armés et citoyens en crise.

Syrus Marcus Ware, de «Black Lives Matter – Toronto», croit que le moment est venu de trouver autre chose que d’appeler la police lorsque quelqu’un est en proie à une crise.

Lire l'article sur le site de L'Actualité