Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Vues d'ailleurs > Canada : Troubles psychiques sévères, un projet testé à Montréal aide le retour à l’emploi

Canada : Troubles psychiques sévères, un projet testé à Montréal aide le retour à l’emploi

le 30 janvier 2020

Un programme composé d’ateliers thérapeutiques visant à mieux outiller les personnes vivant avec un trouble psychique pour leur retour au travail a été expérimenté au Canada. Il a permis à plus de participants de retrouver un emploi, pour un nombre d'heures par semaine plus important. 

A Montréal (Canada), des personnes souffrant de troubles mentaux graves, comme la schizophrénie ou la dépression sévère, ont participé à un programme composé d’ateliers thérapeutiques visant à mieux les outiller pour le retour au travail.

Le programme d’ateliers comprend huit séances échelonnées sur un mois, à raison de deux rendez-vous d’une heure par semaine, ce qui le rend très accessible. Elles mènent les participants à voir les choses différemment, à ne pas sauter à des conclusions d’échec, à prendre conscience des problèmes qui les attendent lors du retour au travail afin de mieux les aborder et à gérer leur stress, entre autres choses.

Ce programme a été conçu par Tania Lecomte, professeure titulaire au département de psychologie de l’Université de Montréal, avec Marc Corbière, professeur au département d’éducation et pédagogie de l’Université du Québec à Montréal, et Paul Lysaker, de l’Université d’Indianapolis.

Dans l’année qui a suivi le début de l’étude, trois participants sur quatre (75 %) à l’intervention de groupe avaient trouvé au moins un emploi de qualité, comparativement à 58 % parmi les participants du groupe témoin. La différence la plus frappante entre les deux groupes est le nombre d’heures supplémentaires travaillées, qui sont passées de 18 à 24 en moyenne. 

Les résultats de ce projet et de l’étude ont été publiés dans la revue scientifique « Schizophrenia Research ».

Lire l'article sur le site du quotidien québécois La Presse