Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Vues d'ailleurs > Canada : Un nouveau programme sur la santé mentale des étudiants

Canada : Un nouveau programme sur la santé mentale des étudiants

le 15 septembre 2017

Cet automne, sept universités et collèges du Canada prendront part à un projet pilote de la Commission de la santé mentale du Canada (CSMC) qui vise à enseigner aux étudiants à mieux comprendre et à mieux gérer leur santé mentale.  

Développé à l'origine à l'Université de Calgary et mis à l'essai dans cet établissement ainsi qu'à l'Université Mount Royal, le projet pilote L'esprit curieux sera offert dans les campus de l'Université de Lethbridge, de l'Université MacEwan, de l'Université Memorial de Terre-Neuve, de l'Université Dalhousie, du Collège communautaire de la Nouvelle-Écosse ainsi que de l'école de médecine de l'Université Dalhousie, qui compte former tous ses étudiants de première année.

« Nous savons que la transition vers l'étude postsecondaire peut être stressante, affirme Louise Bradley, présidente-directrice générale de la CSMC. Les jeunes ont besoin de soutien tandis qu'ils découvrent l'indépendance et les pressions associées aux études, qui vont de pair avec ce grand changement dans la vie. »

L'esprit curieux est adapté des programmes axés sur des données probantes En route vers la préparation mentale et L'esprit au travail. Il contient trois composantes principales : la réduction de la stigmatisation, le développement de la résilience et le modèle du continuum en santé mentale.

« Nous parlons de la stigmatisation et des obstacles qu'elle crée dans les campus. Nous soutenons les étudiants tandis qu'ils partagent leurs expériences personnelles et regardent des vidéos qui présentent des jeunes en rétablissement », raconte Andrew Szeto, directeur de la stratégie de santé mentale et professeur adjoint au département de psychologie de l'Université de Calgary, qui a dirigé l'adaptation de cette formation. Nous parlons des capacités d'adaptation qui aident les étudiants à gérer leur stress et leur donnons le vocabulaire dont ils ont besoin pour exprimer leurs préoccupations. »

Plus précisément, le modèle du continuum de la santé mentale définit la santé mentale selon quatre échelles de couleurs : le vert (santé), le jaune (réaction), l'orange (blessé) et le rouge (maladie).  « Cela nous permet d'avoir une discussion sans étiquettes, explique-t-il, et montre qu'une personne peut faire des allers-retours entre le vert et le rouge. »

Cet été, des membres du personnel, des leaders étudiants et des pairs aidants seront formés pour offrir L'esprit cureiux. « Ils retourneront sur le campus et organiseront autant d'ateliers que possible afin de créer un milieu favorable au soutien et sain sur le plan psychologique. »

Conçu pour les étudiants de premier cycle, L'esprit au curieux a été éclairé par les commentaires d'étudiants comme Clare Linnea Hickie et développé grâce à ces derniers.  Étudiante de sixième année en psychologie, elle faisait partie du comité de développement et a partagé ses expériences de la dépression et de l'anxiété dans une vidéo de formation. 

« Pour moi, voir que d'autres étudiants se passionnent pour la santé mentale ou qu'ils sont prêts à apprendre et à écouter a eu un impact très positif dans mon travail de défense de la santé mentale, mais aussi dans mon cheminement personnel vers le rétablissement. Le fait de savoir que d'autres personnes ont vécu des expériences similaires et qu'il y a des gens bienveillants dans le campus qui veulent améliorer la situation m'a donné le courage de parler de mes problèmes de dépression pour entraîner un changement dans le campus et dans la communauté. »

« L'Université de Calgary est fière de participer au programme L'esprit curieux depuis ses débuts et d'aider ses étudiants à comprendre leur santé mentale et à soutenir les autres. Le programme a été développé grâce aux commentaires des étudiants, des professeurs et du personnel, explique Dru Marshall, doyen et vice-recteur à l'enseignement. L'esprit curieux nous aide à concrétiser notre engagement en vue de créer une communauté bienveillante dans laquelle nous parlons de notre santé mentale afin de nous épanouir. »

Source News Wire