Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Vues d'ailleurs > Etats-Unis : L’objectif "suicide zéro" est possible

Etats-Unis : L’objectif "suicide zéro" est possible

le 8 juillet 2016

[Somapsy] L’Arizona est le septième État des États-Unis comptant le plus grand nombre de suicides et où les personnes présentant un quelconque trouble mental représentent le groupe à risque le plus important. Selon le psychiatre du Magellan Health services, Shareh Ghani : "Les personnes atteintes de troubles mentaux graves sont de 6 à 12 fois plus susceptibles de mourir par suicide que le reste de la population".

Pour réduire les taux de suicide, un programme de prévention mené par le Magellan Health Service a été mis en œuvre dans le comté de Maricopa. Depuis la mise en œuvre du programme, une baisse du taux de suicides pour 100 000 habitants a été enregistrée, à savoir de 67 % au sein de la population générale, et plus particulièrement de 42 % chez les personnes atteintes de troubles mentaux graves.

Selon Ghani, le programme de prévention adopte une approche différente du suicide : « Nous considérons le suicide comme une problématique qui s’inscrit dans le cadre d’un système, plus que comme une simple question médicale. Il s’agit d’une vision plus complexe mais aussi plus efficace ».

Après la révision des programmes et des bonnes pratiques mises en œuvre dans le comté, on a constaté qu’il fallait former les professionnels de la santé mentale en matière de prévention du suicide et le programme de formation « Applied Suicide Intervention Skills Training (ASIST) » a été adopté.

Le Magellan Health services a formé plus de 90 % du personnel auquel s’adressait la formation. Après la formation, le nombre de professionnels affirmant se sentir plus compétents pour gérer le cas d’un patient ayant une conduite suicidaire a augmenté. Selon l’article, l’un des éléments essentiels du programme de prévention du suicide a été d’établir une évaluation standardisée du risque de suicide. Si le résultat de l’examen est positif, il est nécessaire de procéder à une évaluation détaillée du risque de suicide et de mettre en place les interventions appropriées pour maintenir la sécurité, le traitement, la prise en charge continue et un suivi constant. Dans le cadre du programme, un outil de soutien pour la prise de décision clinique intégrée a été inclus dans les dossiers médicaux informatisés.

Source Somapsy