Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Vues d'ailleurs > États-Unis : Plus d'un tiers des Américains prennent des médicaments pouvant causer des dépressions sans le savoir

États-Unis : Plus d'un tiers des Américains prennent des médicaments pouvant causer des dépressions sans le savoir

le 18 juin 2018

Les Américains ne le savent pas, mais plus d'un tiers d'entre eux utilisent des médicaments pouvant augmenter les risques de suicide ou de dépression, selon une nouvelle étude.

Une nouvelle étude  menée par des chercheurs de l'Université de l'Illinois (Chicago) a établi que plus d'un tiers des Américains utilisent des médicaments pouvant augmenter les risques de suicide ou de dépression, sans être au courant de ces dégâts collatéraux potentiels.

Au moins 200 médicaments couramment utilisés

Pendant neuf ans, les chercheurs ont analysé la médication de plus de 26 000 adultes aux Etats-Unis. Ils ont découvert qu’au moins 200 médicaments couramment utilisés augmentaient les risques de dépression ou de suicide. On parle ici de simples contraceptifs hormonaux, d’analgésiques ou encore de pilules pour la tension artérielle et le cœur.

Publiée dans le JAMA , l'étude démontre par ailleurs que ces médicaments sont souvent utilisés simultanément. Environ 15% des adultes qui consommaient simultanément trois de ces médicaments ou plus ont souffert de dépression pendant la période de suivi, comparativement à seulement 5% de ceux qui n'en prenaient pas, 7% de ceux qui prenaient un seul médicament et 9% de ceux qui prenaient deux médicaments simultanément. Les taux de risques sont similaires concernant le suicide.

Lire la suite sur Pourquoi Docteur