Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Vues d'ailleurs > Israël : Le comité de la Knesset discute du taux de suicide élevé des immigrants

Israël : Le comité de la Knesset discute du taux de suicide élevé des immigrants

le 24 novembre 2017

Un tiers des suicides en Israël commis par des immigrés. Le comité d'immigration et d'intégration de la Knesset (Parlement de l’État d’Israël) a discuté mardi de la façon de lutter contre le taux élevé de suicide parmi les immigrants en Israël, une population qui constitue le tiers des suicides dans le pays. 

Cette statistique provient d'un rapport rédigé par le ministère de la Santé en 2016, qui couvre les données de la dernière décennie. 
Le nombre est alarmant en gardant à l'esprit que les immigrants ne représentent que 20% de la population. Certains groupes d'immigrants ont des taux de suicide particulièrement élevés. 
Entre 2000 et 2013, environ 1 658 immigrants se sont suicidés. Parmi ceux-ci, un quart est arrivé de l'ex-Union soviétique dans les années 90 et de 3 à 8% d'Ethiopie dans les années quatre-vingt. 
Le président du Comité, MK Avraham Neguise (Likud), a souligné que ces populations sont plus exposées au risque de suicide en raison du manque d'environnement favorable, de difficultés d'acclimatation et de moyens de subsistance. Il a appelé les citoyens à "être attentifs et soutenir les immigrants qu'ils connaissent, et parfois un sourire et une bonne parole peuvent faire la différence". 
Il a également noté que l'un des principaux problèmes était que de nombreux immigrants ne savaient pas vers qui se tourner pour obtenir de l'aide en cas de crise. 
Selon le Conseil national pour la prévention du suicide, qui a créé un comité spécial pour prévenir le suicide chez les immigrants, le ministère de la protection sociale ne dispose pas d'une base de données transversale sur les immigrants et de stratégies pour prévenir le suicide. Un représentant du conseil a également déclaré que le ministère de la Santé manque également de données sur les immigrants dans les cadres des services de santé mentale, des cliniques, des services psychologiques, des hôpitaux psychiatriques et des hôpitaux généraux. 

Source Blog Info Suicide