Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Vues d'ailleurs > Liban : Le confinement, quel impact sur la santé mentale des étudiants ?

Liban : Le confinement, quel impact sur la santé mentale des étudiants ?

le 29 juin 2020

Les étudiants du Club de la santé mentale, fondé en 2019 à l’Université Saint Joseph de Beyrouth au Liban, estiment que le confinement a eu des effets négatifs sur leurs camarades. Ils tentent de les accompagner dans leurs questionnements en cette période de pandémie.

« Aujourd’hui, les étudiants libanais ne sont pas bien sur le plan mental. Il faudrait faire des statistiques, mais il est évident qu’un nombre important d’entre eux souffrent de la situation actuelle. Quand certains sont plus affectés par la pandémie que par la crise économique parce qu’ils viennent de milieux plus aisés, d’autres ne pensent même plus à la pandémie : ils ont surtout peur de ne pas trouver de travail à la fin de leurs études », s’inquiète Roula Haddad, étudiante en première année de master en psychologie clinique et pathologique, présidente du Club de la santé mentale à l’Université Saint Joseph de Beyrouth, au Liban.

Fondé en mars 2019, avec pour but principal de sensibiliser la jeunesse aux troubles mentaux et à la santé mentale, « le club décline ses activités autour de deux objectifs : réduire la stigmatisation autour de la santé mentale et des personnes souffrant de maladie mentale, et mettre en évidence l’importance des traitements psychologiques et psychiatriques, dans un pays où ces sujets restent encore un tabou », explique sa présidente.

Lire l'article sur le site d'information L'orient Le jour