Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Vues d'ailleurs > Québec : Appel à humaniser les hôpitaux psychiatriques, par le Collectif de défense des droits en santé mentale de Montréal

Québec : Appel à humaniser les hôpitaux psychiatriques, par le Collectif de défense des droits en santé mentale de Montréal

le 2 décembre 2019

Dans La Presse  du 18 novembre, les psychiatres Stéphane Proulx et Laurence Chanut en appellent au resserrement des mesures de sécurité dans les unités psychiatriques des hôpitaux montréalais.

Action Autonomie, le collectif pour la défense des droits en santé mentale de Montréal, propose d’apporter un autre éclairage à cette question, celui des personnes qui, de gré ou de force, utilisent les services en psychiatrie.

Durant l’année 2014, plus de 3000 requêtes ont été présentées au district de Montréal de la Cour du Québec pour priver des personnes de leur liberté en vertu des dispositions la Loi sur la protection des personnes dont l’état mental présente un danger pour elles-mêmes ou pour autrui (RLRQ ch. P-38.001).

Sur la base des conclusions d’examens psychiatriques plus ou moins rigoureux, exécutés le plus souvent illégalement, sans le consentement et à l’insu des personnes concernées, les hôpitaux obtiennent, à l’issue d’audiences expédiées en quelques minutes, l’autorisation du tribunal de garder ces personnes de force, pour une période qui atteint fréquemment 30 jours. C’est la garde en établissement. Elle est acceptée par les juges dans 97 % des cas.

Que se passe-t-il durant cette période de réclusion forcée ?

Lire la suite sur La Presse