Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Vues d'ailleurs > Royaume-Uni : Les étudiants accros à la pilule anti-sommeil

Royaume-Uni : Les étudiants accros à la pilule anti-sommeil

le 2 septembre 2015

[Allo docteurs] A l’Université d’Oxford en Angleterre, un quart des étudiants détournerait le modafinil, un médicament indiqué dans le traitement de la narcolepsie, afin de booster leurs révisions. Un phénomène d’une ampleur telle qu’il appelle à un débat quant à une possible légalisation de cette pratique, selon une récente étude d’Harvard. Une pratique qui n’est pas non plus étrangère à la France.

Les médias anglais la qualifient de "smart drug". En France, on la surnomme plus volontiers la drogue anti-sommeil. Le modafinil (Modafinil© ou Modiodal© en France) est une molécule initialement indiquée dans le traitement de la narcolepsie, un trouble du sommeil chronique que se traduit par un temps de sommeil excessif et parfois intempestif. Prescrit par la médecine pour son effet éveillant, la substance est détournée par les étudiants pour ses propriétéspsychostimulantes.

"Les médicaments et drogues psychostimulants sont majoritairement utilisés à des fins de performances académiques (travailler mieux) et de vigilance (dormir moins pour travailler plus) et de moins en moins dans un but récréatif ", relate Guillaume Fond, psychiatre à l'hôpital Henri-Mondor de Créteil ayant étudié ces pratiques. "Le détournement de médicaments à des fins psychostimulantes a décollé en vingt ans avec l’émergence d’Internet qui facilite l’accès aux médicaments à prescription restreinte ", ajoute le psychiatre.

Source Allo docteurs