Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Vues d'ailleurs > Royaume-Uni : Transformer le système de santé mentale britannique pour 2020

Royaume-Uni : Transformer le système de santé mentale britannique pour 2020

le 29 septembre 2016

[Somapsy] La sous-estimation et la stigmatisation de la maladie mentale ont causé la perte de nombreuses vies humaines.

Traditionnellement, le corps et l’esprit ont toujours été traités séparément et la santé physique a toujours fait l’objet d’une plus grande reconnaissance que la santé mentale. Dans le cadre du NHS, ces idées ont débouché sur un financement insuffisant des services de santé mentale et sur un manque de personnel qualifié. Néanmoins, le paysage a commencé à changer. Outre le développement de médicaments antipsychotiques et stabilisateurs d’humeur, l’attitude envers les maladies mentales s’améliore dans les communautés, sur les lieux de travail et dans les écoles. Le gouvernement s’implique davantage dans la promotion de la santé mentale et la transformation du NHS. Actuellement, les problèmes de santé mentale représentent la principale cause de handicap au Royaume-Uni. Leur coût économique est estimé à 105 milliards de livres par an.

Un groupe indépendant d’experts en santé mentale a élaboré un rapport pour le NHS en se basant sur l’opinion de 20 000 personnes atteintes de problèmes de santé mentale, et ce en vue de transformer le NHS. Les changements souhaités par les participants doivent leur permettre d’atteindre leurs objectifs et de se sentir membres à part entière de la société. La prévention, l’accès, l’intégration, la qualité et une expérience positive de la prise en charge sont leurs priorités. Dans le rapport, les changements sont présentés sous forme de recommandations qui sont structurées autour de trois axes : l’élimination du fossé entre santé mentale et santé physique ; les actions relatives à la recherche d’un lieu digne pour vivre, d’un travail ou de bonnes relations avec leur communauté ; et la réduction des inégalités. L’objectif est de parvenir à des améliorations en 2020/2021 par le biais d’actions concrètes.

Garantir l’accès aux soins en santé mentale 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 est la première action prioritaire. Les personnes qui souffrent d’une crise doivent pouvoir se présenter aux urgences de santé mentale de la même façon que les personnes qui ont un problème physique se présentent aux urgences de santé physique. Fournir des soins appropriés au bon moment est fondamental. Les interventions précoces sont très effectives, elles améliorent en effet les résultats et réduisent les coûts. Le NHS doit élargir les services communautaires qu’il offre aux personnes souffrant de problèmes de santé mentale graves et le soutien dont elles ont besoin.

L’approche intégrée de la santé mentale et la santé physique est la deuxième action prioritaire. Il est fondamental de répondre aux besoins physiques des personnes souffrant de maladies mentales et, à l’inverse, de répondre aux problèmes de santé des personnes souffrant de maladies physiques. Par exemple, l’article souligne la relation entre la schizophrénie et l’obésité, ainsi que le risque pour les personnes souffrant de maladies chroniques de développer des troubles tels que la dépression ou l’anxiété.

La troisième action prioritaire est la promotion de la santé mentale et la prévention des problèmes de santé mentale, des objectifs qui peuvent être atteints en aidant les personnes à avoir une vie plus saine et à jouer le rôle de citoyens à part entière. Cela signifie assurer la scolarisation, un milieu familial adéquat, la stabilité de l’emploi, un logement décent, l’intégration dans la communauté et des relations satisfaisantes. Les périodes tels que l’enfance ou l’adolescence sont des périodes spécialement sensibles en termes de santé mentale. La prévention est donc la clé.

Source Somapsy