Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Vues d'ailleurs > Suisse : Campagne de sensibilisation et déstigmatisation sur la santé mentale #tousbarjos

Suisse : Campagne de sensibilisation et déstigmatisation sur la santé mentale #tousbarjos

le 13 septembre 2019

À l’occasion de ses 40 ans d’expertise en santé mentale, Trajets, en partenariat avec le Département de psychiatrie des HUG, lance une campagne de sensibilisation et de déstigmatisation. Dès septembre et jusqu’au 10 octobre, journée mondiale de la santé mentale, la population genevoise aura l’opportunité de se questionner sur sa représentation de la santé mentale et des troubles psychiques.

Rendre visible l’invisible

« On est plus indulgent envers la maladie somatique… alors que la maladie psychique fait peur », ainsi qu’en témoignent souvent les personnes concernées. Plus de 50% de la population a des réserves à l’égard des maladies psychiques. La stigmatisation des personnes atteintes de troubles psychiques, dont l’exclusion et la solitude sont des conséquences directes, peut renforcer la perte d’estime de soi, retarder l’accès aux soins et in fine péjorer leur état de santé.
Depuis 40 ans, Trajets œuvre à l’intégration dans la cité des personnes atteintes de troubles psychiques pour leur permettre de trouver ou retrouver une vie sociale, citoyenne et professionnelle et ce, en collaboration étroite avec le réseau genevois, dont le Département de psychiatrie des HUG.
Face à cet enjeu de société et de santé publique que représente la santé mentale - 11 milliards de francs en 2010 - (OBSAN, la santé psychique en Suisse, monitorage 2016) la nécessité d’en parler et de sensibiliser la population est bien réelle. Cette campagne se déploiera dans l’espace public pour rendre visible ces questions qui nous concernent toutes et tous.

Santé mentale, chacun-e a son histoire

Pour sensibiliser le grand public, une campagne d’affichage sera diffusée durant trois semaines dans la ville et le réseau TPG. De grands portraits, avec chaque fois un mot porteur de stigmatisation, viendra interpeller les passants : Que veux dire être fou/folle ? Qui est concerné-e ? Et comme, chacun-e a son histoire pour accompagner cette campagne visuelle, plusieurs témoignages vidéo seront diffusés sur les réseaux sociaux et le site de Trajets, nous invitant à nous questionner sur notre propre vécu #tousbarjos #toutesbarjos

À la rencontre du public

Dès le 9 septembre, un bus itinérant, le Barjo Truck, se déplacera dans la ville à la rencontre du public. Il offrira une parenthèse ludique et décalée, dans laquelle chacun-e pourra venir s’informer ou partager ses questions sur la santé mentale au travers de différents ateliers, dont des happenings issus du Théâtre de l’Opprimé, qui permettront aux spectateurs d’expérimenter une situation en direct.

Découvrez la campagne sur le site de la Fondation Trajets