Vous êtes dans : Accueil > Espace Presse > Actualités du Psycom > Vous avez vu la série "MENTAL" sur France TV Slash ? Vous vous posez des questions sur votre santé mentale ? Voici des ressources pour vous aider

Vous avez vu la série "MENTAL" sur France TV Slash ? Vous vous posez des questions sur votre santé mentale ? Voici des ressources pour vous aider

le 14 octobre 2019

France TV Slash a lancé "Mental ", une série qui parle de la souffrance psychique parfois intense, que l'on peut vivre à l'adolescence. Psycom a été associé au lancement de cette série, qui aborde les troubles psychiques avec justesse et humour, en évitant caricature et stigmatisation. Nous avons toutes et tous une santé mentale. Vous avez vu Mental et vous vous posez des questions, voici des ressources pour en parler et trouver de l'aide.

La jeunesse apparaît souvent comme une période enviable de la vie : l’avenir vous attend, le monde s’ouvre à vous. La plupart des jeunes disent d’ailleurs que tout va bien pour eux. Pourtant, on peut être jeune et mal à l’aise avec les autres, angoissé·e pour son avenir, tourmenté·e par des questions sans réponse ou par une souffrance morale parfois intense.

La santé mentale évolue tout au long de la vie. Elle se consolide ou se détériore en fonction de facteurs extérieurs (climat scolaire, qualité des relations avec son entourage...) et des ressources propres à chaque personne (estime de soi, personnalité...). Ainsi, les hauts et les bas font partie des étapes normales de l’adolescence. Mais ils peuvent aussi témoigner d’un mal-être et du besoin d’être aidé·e pour y faire face et aller mieux. 

Les signes de mal-être qui peuvent alerter

On peut être incapable de faire face au quotidien ou aux relations avec les autres :

Parfois, c’est la répétition d’une même situation qui peut alerter :

Des actes agressifs ou destructeurs fréquents contre soi-même :

Des actes agressifs contre les autres :

Si ces signaux d’alerte se répètent, s’accumulent et durent plus de 6 mois, cela indique que notre santé mentale est en danger. Il faut alors engager la discussion avec un proche de confiance (ami·e, parent, professeur·e, etc.) ou chercher de de l’aide auprès de professionnel·les.

Les lignes d'écoute gratuites et anonymes :

Pour les étudiant·es :

Pour les étudiant·es en Île-de-France:

Les lieux et les personnes pour se faire aider

On peut s’adresser à l’infirmière scolaire, au médecin du travail ou encore à son médecin traitant.

Par ailleurs, des lieux ont été conçus spécialement pour les jeunes. Ils sont gratuits et anonymes :

Ressources Psycom pour les jeunes et leur entourage :