Vous êtes dans : Accueil > Espace Presse > Santé mentale de A à Z > Médiateurs de santé pairs en santé mentale

Médiateurs de santé pairs en santé mentale

le 28 mai 2015

La pair aidance repose sur l’entraide entre personnes souffrant ou ayant souffert d’une même maladie, somatique ou psychique.
Le partage du vécu de la maladie et du parcours de rétablissement constituent les principes fondamentaux de la pair aidance qui peut prendre plusieurs formes :

  • participation à des groupes de parole au sein d’association d’usagers,
  • rencontre dans des Groupes d’entraide mutuelle (GEM),
  • ou encore l’intégration de pairs aidants bénévoles ou professionnels dans les services de soins.

Dans le champ de la santé mentale, l’intégration en tant que professionnels, dans les équipes soignantes, de personnes ayant vécu un trouble psychique et s’étant rétablies, se développe de plus en plus.
Ainsi, depuis plusieurs années, différents pays ont développé des programmes visant à professionnaliser la médiation en santé par les pairs (Québec/Canada, Royaume Uni, Etats-Unis, Nouvelle Zélande etc.), dont la France, où le projet expérimental médiateurs de santé-pairs a débuté en janvier 2012.

Définition

Les terminologies varient selon les programmes pour évoquer une même fonction : « pairs-aidants » au Québec,  « peer support worker » au Royaume-Uni ou « médiateurs de santé-pairs » en France, terme que nous retiendrons ici.
Pour mieux connaître les expériences vues ailleurs, consulter les exemples étrangers de la rubrique " boîte à outils déstigmatisation".

Bien que les intitulés et les modalités d’applications de ces programmes varient, tous reposent sur un principe commun : le partage d’expérience, entre pairs, du vécu d’un trouble psychique et du parcours de rétablissement induit des effets positifs dans la vie des personnes souffrant de troubles psychiques.
 
Le programme médiateurs de santé-pairs français s’appuie sur ces principes, mais va plus loin en les professionnalisant. Les médiateurs intègrent les services de soins et complètent les équipes. Leurs compétences résident dans leur savoir expérientiel de la maladie, dans leur parcours de rétablissement complétés par une formation universitaire spécifique.
Dans le cadre de ces programmes la notion de rétablissement est essentielle. En effet, cette condition assure que la personne a pris suffisamment de recul par rapport à sa propre histoire ; recul nécessaire pour pouvoir soutenir d’autres personnes concernées par un trouble psychique.
Pour mieux comprendre la notion de rétablissement, visionner le cours du Dr Myra Piat," Le rétablissement en santé mentale" dans notre rubrique "vidéo".

Plus spécifiquement, le médiateur de santé-pair est « un membre du personnel qui, dans le cadre de son travail, divulgue qu’il vit ou qu’il a vécu un trouble mental. Le partage de son vécu et de son histoire de rétablissement a pour but de redonner de l’espoir, de servir de modèle d’identification, d’offrir de l’inspiration, du soutien et de l’information auprès de personnes qui vivent des situations similaires à celles qu’il a vécues » (Site internet de l’AQRP : Programme québécois Pairs Aidants Réseau)

En partageant ainsi son vécu de la maladie psychique et plus spécifiquement son parcours de rétablissement, l’intervention du médiateur de santé-pair peut contribuer à favoriser l’alliance thérapeutique des patients avec les équipes soignantes ou encore à renforcer la confiance en soi des personnes concernées, les aidant ainsi dans la gestion de leur maladie et de leurs traitements.

La définition du soutien par les pairs proposée par Davidson et al. (2006) permet de bien cerner le profil des personnes susceptibles de devenir médiateurs de santé-pairs. Il s’agit « de personnes présentant des troubles mentaux (…), ayant fait l’expérience d’une amélioration significative de leur état de santé psychiatrique, proposant des services et/ou du soutien à d’autres personnes présentant des troubles équivalents, et qui ne sont pas aussi avancées dans leur propre processus de rétablissement."

Missions

En tant que professionnel, le médiateur de santé-pair utilise ses connaissances et son expérience personnelle de rétablissement et de recouvrement de la santé notamment pour  :

  • favoriser l’accès aux soins
  • participer à l’accompagnement des usagers dans les démarches d'accès aux droits sociaux, le développement d'habiletés sociales dans la communauté ou encore les activités favorisant l’insertion sociale
  • apporter un soutien relationnel
  • participer avec les équipes soignantes à l’éducation thérapeutique

Source : Profil de poste Médiateur de santé-pair – CCOMS

Ces missions d’accompagnement, de soutien et d’orientation des usagers des services de santé mentale se font en étroite collaboration avec les équipes pluridisciplinaires présentes dans les services.

Evaluations

Les évaluations des différents programmes de médiation par les pairs en santé mentale, réalisées en Europe comme en Amérique du Nord mettent en évidence les apports positifs de ce type d’approche :

  • pour les usagers des services de santé mentale en terme d’accès aux soins, de qualité du service reçu et de message d’espoir
  • pour les équipes qui s’enrichissent d’une nouvelle profession
  • pour la société en terme de lutte concrète contre la stigmatisation

Toutefois, ces expériences insistent sur la nécessité de bien préparer les équipes soignantes à l’accueil d’un médiateur de santé-pair. L’accompagnement de ces équipes est essentiel, notamment pour aborder les inquiétudes que peut susciter l’arrivée d’un professionnel recruté sur la base de son savoir expérientiel du trouble psychique et du rétablissement. Les craintes le plus couramment exprimées par les équipes accueillantes concernent le risque de confusion des rôles, le respect de la confidentialité ou encore le risque de rechute du médiateur de santé-pair.

Expérience française : programme expérimental médiateurs de santé-pairs

Le programme national expérimental Médiateur de santé-pair fait suite à quatre années de recherche-action menée par le Centre collaborateur de l’Organisation mondiale de la Santé pour la recherche et la formation en santé mentale (CCOMS). Il a été développé en partenariat avec la Fédération Nationale des associations d’usagers en psychiatrie (FNAPSY), l’Université Paris-8 et le Ministère de la santé.  

Il est financé par la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie, les Agences régionales de santé des régions Ile-de-France, PACA et Nord-Pas-de-Calais, et les 15 établissements d’accueil. Ce programme expérimental consiste en l’intégration pendant 24 mois de 30 médiateurs de santé-pairs en formation en cours d’emploi, dans quinze services de psychiatrie et d’insertion sociale de ces trois régions.

Déroulement du programme expérimental :

  1. Sélection par appel d’offre et jury régionaux à la fois des services d’accueil et des candidats médiateur
  2. Recrutement par les établissements de santé mentale des médiateurs de santé-pairs
  3. Intégration des services par les médiateurs de santé-pairs dans les services de soins et suivi en cours d’emploi d’une formation universitaire assurée par l’université Paris 8
  4. Accompagnement et suivi des médiateurs et des équipes accueillantes par le CCOMS
  5. Evaluation qualitative et quantitative de l’expérimentation par une équipe de chercheurs

Impact des programmes de médiation en santé par des pairs

Bien que les programmes de médiation en santé par des pairs dans le champ de la santé mentale rencontrent certains obstacles dans leur application, les expériences et les évaluations de ces programmes mettent en avant la pertinence de ces approches et l’impact positif de la présence des pairs-aidants sur le rétablissement et sur le développement de l’empowerment des personnes concernées par un trouble psychique. 

Rédaction :

Céline Loubières – Coordinatrice de la Maison des usagers du Ch Sainte-Anne, Paris, juin 2012. Mise à jour, 5 novembre 2013.

Témoignages

  • S. Roucoux, Au-delà de la loi du 22 février 2005… « Les pairs aidants »…Comment faire d’une « fragilité » un atout pour mieux rebondir ?, L’information psychiatrique, 2008, 84, pp.913-21

Sources

Vidéos

  • Documentaire « Du fou au collègue de travail : l’embauche de pairs aidants dans les services de santé mentale » - AQPR