Vous êtes dans : Accueil > Espace Presse > Santé mentale de A à Z > Santé mentale

Santé mentale

le 22 juin 2018

Santé mentale : quelques repères

« Les problèmes de santé mentale ne sont plus seulement des problèmes spécialisés de psychiatrie et de psychologie clinique, ils relèvent également de problèmes généraux de la vie sociale qu’ils traversent de part en part.  » [1]

Il n'y a pas de santé sans santé mentale

La santé mentale est une composante importante de notre santé. C'est la recherche permanente d'un équilibre entre toutes les dimensions de notre vie  : émotionnelle, psychique, physique, sociale, spirituelle, économique. Notre santé mentale est influencée par nos conditions de vie (logement, activité, ressources, etc.), les événements marquants de notre vie (rencontres, deuils, séparations, etc.), la société dans laquelle nous vivons et nos valeurs personnelles.

La santé mentale n'est pas seulement l'absence de troubles psychiques.
En effet, une personne peut vivre avec des troubles psychiques  et ressentir un bien-être mental global, avoir des relations sociales satisfaisantes, une activité épanouissante, une bonne estime personnelle. 

La santé mentale, une question de santé publique

La santé mentale s’appréhende aujourd’hui comme un continuum allant d’un pôle « positif » (bien‑être) à un pôle « négatif » (mal‑être / souffrance psychique / troubles psychiques / handicap psychique).
Cette conception considère que la santé mentale est une ressource susceptible de s’épuiser à force d’expositions répétées à des paramètres socio‑environnementaux, sources de fortes tensions (stresseurs). Elle pousse aussi à agir dans une logique de prévention et de promotion de la santé[2] , sur la réduction de ces paramètres et sur l’augmentation de la capacité des individus et des collectivités à y faire face[3].

Autrement dit, « est appelé santé mentale le domaine de la santé publique regroupant l’ensemble des modalités de prise en charge de la souffrance psychique. Ce domaine est non seulement vaste mais en progression constante. Il regroupe en effet sur un premier pôle, les troubles psychiatriques sévères dont s’est toujours occupée la psychiatrie de secteur, et sur le second, en extension permanente, le cadre du « développement personnel » et de la « santé mentale positive . » [4]

On retrouve dans ce second pôle une définition plus proche de celle proposée par l’Organisation mondiale de la santé.

On définit la santé mentale comme un état de bien-être qui permet à chacun de réaliser son potentiel, de faire face aux difficultés normales de la vie, de travailler avec succès et de manière productive et d'être en mesure d'apporter une contribution à la communauté.

Pour définir la santé, l'OMS souligne dans sa constitution la dimension positive de la santé mentale : « La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité.»

Source OMS , 2014

Les déterminants individuels et collectifs de la santé mentale

Les déterminants de santé mentale peuvent avoir une influence positive et négative.  « La santé mentale est influencée par plusieurs conditions qu’on nomme les déterminants de la santé. Toute condition qui nuit à l’adaptation réciproque entre la personne et son milieu, telle que la pauvreté, la pollution ou la discrimination, constitue un obstacle à la santé mentale.

À l’inverse, toute condition qui facilite cette adaptation réciproque, comme par exemple l’accès à une éducation de qualité, à un emploi avec des conditions de travail adéquates, l’accès au logement, la réduction des préjugés favorise et soutient la santé mentale.  

La santé mentale est liée à la fois aux valeurs collectives dominantes dans un milieu donné, qu’aux valeurs propres à chaque personne.  »[5]

La santé mentale n’est donc pas une donnée immuable pour chaque individu. Il s’agit de concevoir la santé mentale comme une notion mouvante, évolutive au cours de la vie, qui se consolide ou se détériore en fonction de paramètres extérieurs et des ressources propres de chaque individu.

Le Cosmos Mental® : un clip Psycom pour comprendre la santé mentale et ce qui l’influence

Le Cosmos mental® est un clip pédagogique Psycom, créé avec Les Zégaux[6], pour expliquer de manière imagée le concept de santé mentale. La métaphore du Cosmos illustre la complexité et la dynamique de la santé mentale, qui évolue tout au long de la vie.

Dans sa fusée, l’individu voyage au milieu de planètes "ressources" et "obstacles", affronte des astéroïdes "accidents de parcours", rencontre des étoiles filantes "événements de vie" et tente de se maintenir sur la Voie lactée de "l’équilibre psychique".

Découvrir le clip : Le Cosmos mental®

Rédaction Psycom : Juin 2018

Sources

[1]  L’action publique en santé mentale doit être conçue et pratiquée en termes d’investissement social. Alain Ehrenberg, in La santé en action n° 439, mars 2017. Santé publique France.
[2] Promouvoir la santé mentale de la population . La Santé en action n°439, mars 2017. Santé publique France.
[3] La santé mentale des Canadiens : vers un juste équilibre. Ministère de la Santé et du Bien-être social du Canada, 1988
[4]  Qu’est-ce que la santé mentale  ? Nicolas Dissez. Journal français de psychiatrie, 2006
[5]  Association canadienne de santé mentale
[6]  Les Zégaux. S’engager contre les discriminations