Vous êtes dans : Accueil > Accès directs > Actualités > Comment agir > Rue 89 : ""Tireur fou" : personne n'en sait rien, mais l'expression est partout"

Rue 89 : ""Tireur fou" : personne n'en sait rien, mais l'expression est partout"

le 26 novembre 2013

Il est fort probable que le tireur de Libération, qui s’en est pris à la première personne à portée de son canon à l’accueil de l’immeuble du quotidien lundi, ait des problèmes psychiatriques. Mais je me méfie de l’expression « tireur fou », adoptée par l’ensemble de la presse dans ses titres.

D’abord, c’est une description qui n’est pas neutre : elle est ciselée pour jouer sur la peur des lecteurs/auditeurs/téléspectateurs. Si le type avait été arrêté, on ne parlerait pas de « tireur fou », mais simplement du « tireur de Libération ». Dans « tireur fou », il y a l’idée qu’il court dans les rues, qu’il tire au hasard et qu’il peut tuer n’importe qui. Vous par exemple, qui lisez ces deux mots.

Site Rue89

En savoir plus sur la stigmatisation en santé mentale