Vous êtes dans : Accueil > Accès directs > Actualités > Pour en savoir plus > Psychomédia : "L'intimidation à l'école modifie l'expression d'un gène et la réaction future au stress"

Psychomédia : "L'intimidation à l'école modifie l'expression d'un gène et la réaction future au stress"

le 2 septembre 2013

L'intimidation à l'école change la structure entourant un gène impliqué dans la régulation de l'humeur, ce qui rendrait les victimes plus vulnérables aux problèmes de santé mentale en vieillissant, selon une étude québécoise publiée dans la revue Psychological Medicine.

L'étude, menée par Isabelle Ouellet-Morin de l'Université de Montréal, visait à mieux connaître les mécanismes qui expliquent comment les expériences difficiles, telle qu'une "expérience de victimisation à l'enfance", dérèglent la réponse aux situations stressantes.

Ces expériences modifient à la fois la réponse au stress et le fonctionnement de gènes impliqués dans la régulation de l'humeur.

Une étude précédente de la chercheuse, réalisée à l'Institut de Psychiatrie de Londres (Grande Bretagne), avait montré que les enfants victimes d'intimidation sécrétaient moins de cortisol, une hormone du stress, mais présentaient davantage de problèmes d'interactions sociales et de comportements agressifs.

Site Psychomédia