Vous êtes dans : Accueil > Accès directs > Actualités > Vues d'ailleurs > Montréal : "Manif contre l'utilisation des électrochocs en psychiatrie"

Montréal : "Manif contre l'utilisation des électrochocs en psychiatrie"

La Semaine de la santé mentale s’est terminée, samedi à Montréal, par le sixième rassemblement annuel des gens opposés à l’utilisation des électrochocs. L’événement était organisé au Parc Émilie-Gamelin par le comité Pare-chocs, un petit groupe de bénévoles qui milite activement contre l’abolition de ce traitement controversé.

S’il s’agit d’un vieux problème, qui remonte aux années 1960, l’utilisation des électrochocs est encore rapportée de nos jours en psychiatrie. À une certaine époque, les électrochocs servaient à traiter la schizophrénie. Ils seraient plutôt utilisés maintenant dans les cas de dépression majeure. Pour sa part, le porte-parole du comité Pare-chocs, Ghislain Goulet, déplore qu’ils sont administrés au Québec sans aucune surveillance. Il souligne que le ministère de la Santé et des services sociaux n’a pas encore mis de l’avant l’une des sept recommandations contenues dans le rapport de l’Agence d’évaluation des technologies et des modes d’intervention en santé (AETMIS) qui lui avait été remis en 2003.

Site Metro