Vous êtes dans : Accueil > Actualités > À lire, à voir, à écouter > Le Huffington Post : Tricoter pourrait réduire l’anxiété et améliorer la santé

Le Huffington Post : Tricoter pourrait réduire l’anxiété et améliorer la santé

le 21 mars 2018

Deux aiguilles vous suffiront pour profiter de la dernière tendance santé. Selon la dernière étude réalisée par "Knit for Peace ", tricoter pourrait avoir des effets bénéfiques sur la santé. En effet, cette organisation britannique à but non lucratif a publié des données sur les bienfaits du tricot qui se fondent sur des recherches anciennes mais aussi sur ses propres travaux, et de nombreux éléments justifient de s'y mettre.

Les effets positifs sur la santé sont à la fois physiques et psychologiques: diminution de la pression artérielle, réduction des troubles dépressifs et de l'anxiété, retard dans l'apparition de la maladie d'Alzheimer... D'après les chercheurs, la pratique du tricot est considérée comme aussi relaxante que celle du yoga.

Comme l'indique son site , " Knit for Peace" est née de projets développés par l'organisation caritative Charities Advisory Trust  au Rwanda et en Inde. "Knit for Peace" compte aujourd'hui plus de 22000 tricoteurs qui s'activent pour les personnes dans le besoin. L'organisation a lancé cette étude après que des membres ont fait état de changements positifs sur leur santé. Ils sont un millier à y avoir participé.

Selon l'organisation, 70% des tricoteurs ont constaté une amélioration de leur état de santé grâce à cette pratique. Plus de 82% disent qu'elle leur a permis de se détendre, 65% que tricoter pour les autres leur a donné le sentiment d'être utiles et 92% qu'ils ont observé un impact positif sur leur humeur. Les membres tricotent en moyenne 13,5 heures par semaine (certains sont allés jusqu'à 35 heures).

Lire la suite sur le Huffington Post