Vous êtes dans : Accueil > Actualités > À lire, à voir, à écouter > Le Parisien : Secouristes malgré leurs troubles psychiques

Le Parisien : Secouristes malgré leurs troubles psychiques

le 27 juin 2016

[Le Parisien] Ils s'appellent Angelita, Corinne, Marie, Lisa, Christian, Ghislain et Jean-Marc. Tous souffrent de troubles psychiques. D'ici la fin du mois, ces résidants de la maison d'accueil spécialisée du Coudray, à Corbeil-Essonnes, vont passer leur brevet de prévention et secours civiques de niveau 1 (PSC1).

« C'est le vrai diplôme, insistent les deux formatrices, Véronique et Nathalie. Nous n'avons ni élagué, ni simplifié. » Hier, c'était le dernier cours avant les épreuves.

« Le personnel de l'établissement a bénéficié de cette formation il y a un an, se rappelle Arnaud Grand, le directeur. Des résidants trouvaient injuste de ne pas y participer. » Il a donc fallu trouver un organisme qui acceptait de prendre en charge ce public inhabituel. Le Samu a accepté le défi. « C'est une première pour nous, un projet novateur, soutient Véronique. Nous avons appris à nous adapter, nous remettre en question, travailler autrement. »

Des élèves très appliqués

La formation, qui se fait habituellement en une journée, a été étalée sur dix séances de deux heures, sur trois mois. « Nous avons tissé des liens forts avec eux. C'est un vrai bonheur de travailler ici », sourit Véronique. Pour le directeur, cette formation « s'inscrit dans la volonté de l'établissement de leur donner une place de citoyen à part entière et de les valoriser à travers l'obtention d'un diplôme ».

Source Le Parisien