Vous êtes dans : Accueil > Actualités > À lire, à voir, à écouter > Psychologies : Deux psys à la police judiciaire

Psychologies : Deux psys à la police judiciaire

le 4 juin 2015

[Psychologies] Elles ne seront jamais médiatiques. Et n’ambitionnent surtout pas de l’être. Rencontre avec deux psys chargées de l’accompagnement des victimes au siège de la police judiciaire, à Paris.

Rosemonde n’a pas attendu longtemps dans le couloir. Le capitaine a pris sa déposition dans son bureau sans fenêtres du 36, quai des Orfèvres. Elle a répondu à tout, essayant d’être le plus précise possible. Un sans-faute. Non, l’homme qu’elle aime n’était pas parti inquiet ce matin-là. Il était heureux, impatient de retrouver ses amis au travail. Elle a même complété l’interrogatoire du policier : quels avaient été ses derniers mots au téléphone ? Quelle heure était-il ? 9 h 39, 9 h 45 ? Rosemonde a retrouvé la trace de l’appel sur son portable. Le capitaine était-il bien sûr que son compagnon était mort ? Elle s’est tassée sur le siège, avant de claquer des dents. Il lui a apporté un café, puis l’a guidée derrière une autre porte, dans une mansarde. Zélie M., psychologue, l’a accueillie, écoutée, rassurée quand elle s’est demandé si elle avait bien fait d’annoncer la nouvelle à sa fille, rongée par l’inquiétude. Et comment en parler à son petit garçon, qui ne savait pas encore ? « Tenez compte de leur âge, mais dites-leur la vérité », a re- commandé la psy, qui a laissé sa carte.

Source Psychologies