Vous êtes dans : Accueil > Actualités > À lire, à voir, à écouter > The Conversation : Qualité de vie au travail, bienvenue dans l’ère du "greatwashing"

The Conversation : Qualité de vie au travail, bienvenue dans l’ère du "greatwashing"

le 15 avril 2019

Ce mardi 3 avril a été publié le palmarès 2019 "Best Workplaces" établi par l’institut américain "Great Place to Work", qui distingue les entreprises les plus investies dans la qualité de vie au travail (QVT).

On peut être surpris de trouver dans les premières places de la liste qui concerne la France des entreprises comme EY, anciennement Ernst&Young, ou d’autres cabinets de conseil, les métiers de l’audit et de l’expertise étant réputés très stressants . On peut encore s’étonner de la présence de Deliveroo. En effet, même si l’enquête ne porte que sur les salariés du siège, le spécialiste de la livraison à domicile est plus fréquemment cité dans les médias pour des procès de requalification de ses contrats que pour ses conditions de travail avantageuses.

Alors que nous enseigne ce classement aux résultats contre-intuitifs ? Doit-on y voir des phénomènes spécifiques en matière de QVT dans ces secteurs ? Une véritable prise de conscience du top management  qui aurait mis en place des politiques de santé au travail à succès ou alors… une dimension d’affichage plus « stratégique » ?

Lire la suite sur The Conversation