Vous êtes dans : Accueil > Actualités > À lire, à voir, à écouter > Top santé : Stress post-traumatique, les familles des personnes en soins intensifs touchées

Top santé : Stress post-traumatique, les familles des personnes en soins intensifs touchées

le 6 août 2015

[Top Santé] Avoir un proche en soins intensifs est une épreuve. Prise de décision, inquiétude, chagrin, dans 42% des cas, les familles sont exposées au stress post-traumatique.

Soins intensifs riment souvent avec prise de décision. Mais derrière l'avis médical, voire parfois judiciaire, peut se cacher un drame familial. Les médecins se tournent souvent vers l'entourage d'un patient lorsque ce dernier ne peut plus donner son accord. Les décisions à prendre sont importantes : autoriser un traitement, donner son accord pour une opération, ou parfois pour arrêter l'assistance respiratoire.

Une étude menée par les chercheurs de l'Université de Case Western Reserve (Cleveland, Ohio, Etats-Unis) révèle que quatre personnes sur dix souffrent d'un syndrome de stress post-traumatique après une telle situation.

Dans le cadre de cette étude, 77 personnes ont répondu aux questions des chercheurs. Tous ont été confrontés à la prise de décision pour un proche en réanimation ou en soins intensifs. Une première vague d'entretiens a été organisée dans les 3 à 5 jours suivant l'hospitalisation.

Source Top Santé