Vous êtes dans : Accueil > Actualités > À lire, à voir, à écouter > Vice : Un an et demi d’enquête sur les violences sexuelles à l’hôpital

Vice : Un an et demi d’enquête sur les violences sexuelles à l’hôpital

le 1 avril 2019

"Les conditions de travail sont dramatiques. Du coup, il y a un phénomène de relativisation", affirme Cécile Andrzejewski, auteure de "Silence sous la blouse".

"Non, décidément, il n’y a pas mort d’homme : il n’y a que des femmes qui crèvent lentement." Anne-Lise et Laurie sont techniciennes de labo, Justine infirmière. Elles ont en commun d’avoir été agressées sexuellement par leur supérieur ou leur collègue, de l’avoir signalé à leur hôpital et d’avoir été confrontées à une violente fin de non-recevoir. Toutes en ont souffert jusque dans leur chair. C’est leur histoire que Cécile Andrzejewski a décidé de raconter dans Silence sous la blouseune enquête parue le 12 février aux éditions Fayard . Pigiste depuis 2014 pour Marie-ClaireTémoignage chrétien  ou encore Mediapart , la journaliste a signé dans les pages du Monde diplomatique  une enquête sur la pénibilité du travail féminin , peu, voire pas, prise en compte. Avec des membres du collectif de pigistes Youpress  dont elle fait partie, et d’autres journalistes, elle a publié Impunité zéro  (Autrement, 2017) , un récit sur les violences sexuelles en temps de guerre. Ses principaux centres d’intérêts ? L’égalité entre les femmes et les hommes, la souffrance au travail et la santé. "Là, j’ai toutes mes marottes journalistiques réunies en un seul sujet", s’amuse-t-elle, assise à un café du XXe arrondissement de Paris.

Lire la suite sur Vice