Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Comment agir > Action : Prêter l'oreille à ses voix

Action : Prêter l'oreille à ses voix

le 1 décembre 2017

Entendre des voix est traditionnellement présenté comme le symptôme d'une maladie mentale – singulièrement la schizophrénie – qu'il faut à tout prix supprimer. Selon certains thérapeutes, cette action radicale est rarement efficace car elle enferme la personne dans une situation sans issue et l'isole dans sa souffrance. Pour le Réseau des entendeurs de voix, prendre le temps d’écouter les voix fait d’ailleurs partie de la solution.

Ici, on ne dit pas "patients" mais "entendeurs". Ce samedi après-midi, ils sont quatre autour de la table : Catherine, Maria, Justine et Albert. Chacun participe à la création d'un espace chaleureux propice à l'échange… Élodie Azarian, facilitatrice du groupe, accueille chacun avec bienveillance. Ce groupe d'entendeurs de voix – le plus ancien de Belgique – a trois ans d'existence. "On ne parle pas d'hallucinations auditives , précise d'emblée Élodie, mais bien de voix entendues réellement. " De qui proviennent-elles ? "On n'en sait rien… Les expériences sont diverses. Parfois c'est un guide, parfois un défunt. Elles sont souvent multiples. "

"Comment se sont passés ces 15 derniers jours ? ", demande Élodie à l'entame de la rencontre. Après une profonde respiration, Catherine se lance : "J'arrive maintenant à méditer 15 minutes mais ma pensée est souvent envahie par des voix. Je les reconnais : ce sont celles des membres de ma famille. Lorsque je m'allonge pour écouter de la musique, je ne les entends plus un moment. Puis elles reviennent… Je ne parviens pas à dormir, je suis épuisée. "

Lire la suite sur En marche , le journal de la mutualité chrétienne belge.