Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Comment agir > Article : Le rôle clé de la psychoéducation pour l’empowerment des patients schizophrènes

Article : Le rôle clé de la psychoéducation pour l’empowerment des patients schizophrènes

le 25 janvier 2017

[Somapsy] La schizophrénie est un trouble mental qui peut toucher, selon les études, entre 0,3 et 1 % de la population à un moment de sa vie.

Environ un quart des épisodes schizophréniques isolés n’évoluent pas. Les autres évoluent vers une maladie chronique qui nécessite un traitement. Le caractère chronique de la maladie a des répercussions importantes sur la vie quotidienne et la qualité de vie des personnes qui en souffrent.

En Allemagne, une initiative est née sous forme d’un réseau d’institutions et de fournisseurs de services de la région de Basse-Saxe qui met l’accent sur la psychoéducation et le travail interdisciplinaire. Avec cette initiative, les médecins spécialisés et les services psychiatriques organisent le traitement ambulatoire des patients en tenant compte de la prise en charge du patient dans sa communauté au moment où il en a besoin. Ceci exige une étroite collaboration entre les professionnels de différentes institutions de santé et services sociaux et communautaires.

En outre, l’initiative offre aux patients un large éventail de possibles traitements ambulatoires, aussi bien des psychotropes que des soins psychosociaux. La thérapie sociale et le soutien familial sont également des domaines qui se retrouvent renforcés dans le cadre de ce projet.

Le contact fondamental du patient est le psychiatre chargé de sa thérapie. Bien que les psychiatres maintiennent leur indépendance concernant leurs prescriptions thérapeutiques, les décisions sont partagées avec le patient et le reste de l’équipe de prise en charge interdisciplinaire. Le psychiatre définit ensuite les modules thérapeutiques visant à répondre aux besoins du patient.

Selon l’article, la psychoéducation est essentielle dans cette initiative, l’un des principaux obstacles identifiés étant la motivation des patients pour participer à leur propre prise en charge. La psychoéducation se définit comme la fourniture d’informations systématiques, structurées et didactiques concernant la maladie et son traitement. De nombreux éléments suggèrent que la psychoéducation chez les patients atteints de schizophrénie améliore la qualité de leur vie, renforce l’adhérence au traitement et réduit les taux de rechute.

Néanmoins, malgré l’importance de la psychoéducation dans l’empowerment du patient et dans l’amélioration de l’effectivité du traitement, la plupart des patients ne reçoivent pas ce service ni au niveau ambulatoire ni au niveau hospitalier.

Consulter l'article original (en anglais)

Source Somapsy