Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Comment agir > Dispositif VigilanS : Prévenir les récidives de tentatives de suicide

Dispositif VigilanS : Prévenir les récidives de tentatives de suicide

le 1 juillet 2016

[Le quotidien du médecin] Se tenir à l'écoute des personnes hospitalisées suite à une tentative de suicide dans le but de faire chuter le taux de récidive… Tel est le credo de VigilanS, un dispositif dernièrement déployé aux CHU de Nîmes et Montpellier. Également en vigueur dans la région de Lille, en Bretagne, ainsi qu'en Normandie, ce dispositif est basé sur le maintien, pendant 6 mois, d'une communication régulière entre l'hôpital et le malade.

Un numéro vert et une équipe spécialisée

Une fois le patient parti du CHU, un numéro vert lui est confié afin qu'il puisse joindre une équipe spécialisée en cas de besoin. « Les patients qui appellent sont les plus à risque et mérite à ce titre une écoute particulière » , explique le Dr Jorge Lopez-Castroman, psychiatre au CHU de Nîmes.
Qu'il décide ou non d'appeler de lui-même, le patient est de toute façon contacté au téléphone par une équipe composée de trois infirmières et d'un psychologue travaillant pour le département urgence et post-urgence psychiatrique du CHU de Montpellier. « À la suite de cet appel dans les 10-20 jours qui suivent l'hospitalisation du patient suicidant, des interventions adaptées se déclenchent si besoin. Il peut s'agir d'une prise de rendez-vous en urgences, d'une réorganisation du suivi médical, d'un nouvel appel téléphonique ou encore de l'envoi de cartes postales personnalisées, destinées à rappeler aux patients qu'une équipe est à son écoute » , explique le Pr Philippe Courtet, psychiatre au CHU de Montpellier et coordonnateur régional de VigilanS.

Accéder au site du dispositif VigilanS

Source Le quotidien du médecin