Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Comment agir > Initiative : A Marseille, un centre de santé couplé à un CMP

Initiative : A Marseille, un centre de santé couplé à un CMP

le 4 novembre 2016

[Santé Mentale] « À ma connaissance, nous sommes le seul établissement de santé mentale à gérer un centre de santé couplé à un Centre médico-psychologique (CMP) », a indiqué Gilles Moullec, directeur du Centre hospitalier Edouard-Toulouse (Marseille), lors du 56e congrès national des centres de santé.

Créé et géré par ce centre hospitalier, le Centre de santé André-Roussin accueille en effet depuis juin 2016 les patients de ce quartier nord de Marseille, pour des consultations généralistes et prochainement spécialisées (ORL, cardiologie, gynécologie). Dans le même bâtiment au 1er étage est situé le CMP du Parc, pivot de l’activité ambulatoire du secteur.
Le projet est né de la volonté de quatre médecins généralistes, forts d’une expérience de vingt ans de pratique en Centre de santé, dont deux connaissaient le territoire concerné et de celle du CH d’être porteur d’un tel centre. L’objectif est d’améliorer la prise en charge somatique des personnes souffrant de troubles psychiques suivies en ambulatoire dans les secteurs desservis par l’établissement, tout en répondant aux besoins de la population en médecine somatique. Ce portage constitue en effet pour le CH « une action innovante, qui a vocation à s’inscrire dans les objectifs définis par la Stratégie nationale de santé et la Loi de modernisation du système de santé (1), notamment en termes d’accessibilité géographique et financière aux soins de premiers secours. »

Le Centre de santé a pour ambition de :

 

Pour la mise en œuvre du centre de santé, le CH a reçu le soutien financier de l’État (124 460 euros pour l’investissement), l’Agence régionale de santé Provence Alpes Côte d’Azur (161 540 euros pour l’investissement et 240 000 pour le fonctionnement), le conseil régional PACA (100 000 euros pour l’investissement), le Conseil départemental des Bouches du Rhône (24 000 euros pour l’équipement informatique).

Source Santé Mentale