Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Comment agir > Vidéo : L'alcoolisme au féminin, la fin d'un secret bien gardé

Vidéo : L'alcoolisme au féminin, la fin d'un secret bien gardé

le 4 mai 2018

L'alcoolisme féminin est de plus en plus visible, signe qu'un tabou se brise peu à peu. Dans les centres traitant les addictions, on compte désormais autant de femmes que d'hommes. Reportage au centre de rééducation du Finosello, à Ajaccio.

Traiter l'alcoolisme, notamment féminin, de plus en plus visible aujourd'hui dans les centres d'addiction, nécessite une prise en charge pluridisciplinaire. C'est ce à quoi s'emploie depuis maintenant quelques années le centre de rééducation du Finosello  à Ajaccio.
"Il est important de dépsychiatrisé la maladie alcoolique, en particulier l'alcoolisme féminin, qui est un alcoolisme caché, névrotique, très culpabilisant", explique le docteur Rémy François, psychiatre-addictologue.
"Ce n'est pas une maladie mentale, c'est une maladie qui a des aspects psychologiques, mais aussi des aspects physiques, sociaux et culturels, qu'il faut traiter dans des lieux de soins généralistes".

 

Lire la suite sur France 3 Corse