Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé > Projet : Un jumeau numérique pour aider les schizophrènes

Projet : Un jumeau numérique pour aider les schizophrènes

le 15 décembre 2017

Le projet AlterEgo est mené au CHU de Montpellier. Les patients schizophrènes, mis face à face de leur clone virtuel, reproduisent les mouvements de ce dernier.

Oui, les avatars aident les schizophrènes dans leurs relations sociales. Comment ? en leur permettant de mieux bouger ! Après  les récents travaux britanniques menés pour lutter contre les hallucinations, voici une autre preuve de l'intérêt de disposer d'un jumeau numérique. Il s'agit du projet européen AlterEgo, mené à Montpellier et présenté à Lyon à la 9e édition du congrès français de psychiatrie. “Chez les patients schizophrènes, on sait qu'il existe une réduction des expressions faciales et des gestes coverbaux – mouvements des mains, postures”, détaille Stéphane Raffard, psychologue au CHU de Montpellier qui coordonne ce projet européen avec le Dr Delphine Capdevielle. “On sait également que l'on communique mieux avec quelqu'un qui nous ressemble, selon la théorie de la similarité”, poursuit le psychologue. 

Lire la suite sur Sciences et Avenir