Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Nul n'est censé ignorer > ISNI : Les internes présentent leurs doléances au ministère

ISNI : Les internes présentent leurs doléances au ministère

le 30 juin 2017

[Quotimed] L'Intersyndicat national des internes (ISNI) a rencontré ce vendredi la ministre de la Santé Agnès Buzyn et son cabinet afin de faire le point sur les dossiers épineux. Le syndicat sort plutôt « rassuré de cette rencontre »  qui a « permis au ministère de prendre des engagements fermes sur les sujets » préoccupant les jeunes.

Le syndicat a demandé qu’un plan national de lutte contre les risques psychosociaux des professionnels de santé soit mis en place sans délai. Un vœu cher aux structures jeunes qui ont présenté mi-juin une enquête alarmante sur la santé mentale des externes, internes, chefs de clinique et assistants. Ils réclament le respect strict de la réglementation sur le temps de travail, la formation au management dès l'externat et le renforcement des services de santé au travail.

Enquête sur la durée des diplômes

Un autre chapitre, celui de la réforme du 3e cycle, a été discuté. Mi-avril, le syndicat a entamé une grève illimitée pour protester contre différents points de la réforme – certaines maquettes de spécialité, le statut de la dernière phase de l'internat et les mesures de transition. 

« Les nouvelles équipes ont pris note des revendications de l’ISNI et des demandes des enseignants, universitaires et représentants des professionnels » , veulent croire les internes. « Devant cette inquiétude, une enquête IGAS-IGAENR a été lancée et doit donner des résultats avant fin 2017. Les conclusions doivent être connues afin de pouvoir entamer, dès le début d’année prochaine, une réflexion sur les durées des diplômes d'études spécialisées (DES) » , poursuit l'ISNI.

Le temps de travail additionnel et la possibilité de remplacement dans le public ont également été abordés. « Des textes sont en cours de rédaction pour permettre à ces engagements ministériels pris en novembre 2016 d'être mis en place le plus rapidement possible » , précise l'ISNI.

Source Quotimed