Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Paroles de... > Poésie : "Button Poetry", du stigmate à la performance

Poésie : "Button Poetry", du stigmate à la performance

le 11 mai 2018

Renouveler la poésie, tel est le but avoué de Button Poetry depuis 2011 par Sam Cook et Sierra DeMulder, ce qui serait tristement banal si cette ambition restait formulée telle quelle. Loin du poète qui reste seul devant sa feuille, ou de celui qui récite ses vers face à la foule, les performances de Button Poetry ont à cœur une poésie qui vit « dans les livres et les bars, les magazines et les salles de spectacle, dans les esprits et dans les bouches ».

Nées du choc produit entre la page et la scène, leurs étincelles poétiques mettent à bas « les vieilles frontières entre la performance et l’écrit », et favorisent la libre croissance des arts littéraires. En avril 2012, les fondateurs de Button Poetry filment leur premier tournoi de poésie (le College Unions Poetry Slam Invitational ) qui les rapprochent du slam, dans le sillage du « spoken word » de la Beat Generation. Comme Allen Ginsberg, le collectif Button Poetry affirmerait volontiers que la poésie est « un exutoire » qui nous permet de dire publiquement les expériences intimes. Cet entrelacement, les poètes de Button Poetry en déploient toute l’envergure.

Lire la suite sur The Conversation