Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Paroles de... > Portrait : Claude Olievenstein, l'homme qui respectait les toxicomanes

Portrait : Claude Olievenstein, l'homme qui respectait les toxicomanes

le 16 décembre 2015

[La Croix] Le psychiatre qui a donné ses lettres de noblesse à la prise en charge de la toxicomanie en France est décédé dimanche à l'âge de 75 ans.

Son visage de clown triste et ses « coups de gueule » faisaient partie du paysage français. Le psychiatre Claude Olievenstein, fondateur du centre pour toxicomanes de Marmottan, à Paris, s'est éteint dimanche 14 décembre à l'âge de 75 ans.

Il avait pris sa retraite en juin 2001, rattrapé par une méchante maladie, le Parkinson. Depuis, ses apparitions s'étaient espacées, puis « Olive » s'était retranché doucement, sur la pointe des pieds, lui qui aimait tant les médias et les rencontres, vaincu par la progression de son mal. « Dans le monde de la toxicomanie, cette disparition est un événement énorme. C'est Big Ben qui s'arrête », a réagi lundi Marc Valleur, l'actuel médecin-chef de Marmottan.

Source La Croix