Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Paroles de... > Post de blog : Malades psychiques en prison, une folie

Post de blog : Malades psychiques en prison, une folie

le 22 mai 2018

Une personne détenue sur quatre souffrirait de troubles psychotiques. C’est huit fois plus qu’à l’extérieur. Face à cela, les gouvernements successifs ont fait le choix de faire entrer le soin en prison plutôt que de faire sortir les malades. Faisant fi de ce qui tient autant du principe que du constat : la prison n’est pas, et ne peut pas être, un lieu de soin. Par Laure Anelli, de l'Observatoire international des prisons-section française. Dossier "Psychiatrie & Prison" 1/13.

« Un voisin de cellule a totalement disjoncté du jour au lendemain. Il végétait dans sa crasse. Pour le sortir en promenade ou lui apporter les repas, les surveillants venaient avec casque et bouclier. Dans la nuit, il poussait des cris de bête, je faisais des bonds dans mon lit. C’était des cris inhumains. J’en ai connu un autre qui ne dormait pas pendant plusieurs jours. Il restait assis devant sa table, parlait avec les murs et se prenait pour un lion. Je me rappelle aussi d’un mec qui disait, au moment de la distribution des gamelles, "attendez trente secondes, je suis en correspondance avec ma femme". Sa femme, il l’avait trucidée vingt ans en arrière ! »

 

Lire la suite sur Mediapart