Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Paroles de... > Témoignage : Aller en club avec le syndrome d’Asperger (n’est pas une mince affaire)

Témoignage : Aller en club avec le syndrome d’Asperger (n’est pas une mince affaire)

le 21 janvier 2016

[Vice] J'adore la routine. Par exemple, tous les mercredis, je vais manger au restaurant. Je commande tout le temps la même chose, et je mange en regardant droit devant moi, sans penser à rien. J'ai conscience de ne pas avoir l'air enthousiaste, même si je le suis ; j'ai attendu ce moment toute la journée.

Ce restaurant bon marché est ouvert toute la nuit et est situé à côté d'une boîte huppée dans le Meatpacking District de Manhattan. Ce soir, je compte bien trouver quelqu'un qui pourrait m'y faire rentrer, même si je porte un bracelet vert fluo et que mes cheveux me donnent un air débraillé. Je m'assieds au comptoir, avec ma nourriture disposée soigneusement devant moi.

Le mec assis en face de moi est sexy. Je le reluque discrètement. (Du moins, j'essaye d'être discrète ; pendant ma première année de fac, quelqu'un a écrit Arrête de me fixer au feutre sur le tableau dans ma chambre). La fille à côté de moi – je ne la connais pas – se penche et murmure à mon oreille : « Tu le trouves mignon ? »

Je hoche la tête. « Pourquoi ne vas-tu pas lui parler ? »

Je lui réponds que j'ai un copain. Elle va lui parler. Ils regardent parfois dans ma direction, ce qui indique que je suis l'un de leurs sujets de conversation. Mon cœur commence à battre de plus en plus vite.

Source Vice