Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Paroles de... > Témoignage : Rouvray, un hôpital psychiatrique au bord de la crise de nerfs

Témoignage : Rouvray, un hôpital psychiatrique au bord de la crise de nerfs

le 8 juin 2018

Grève de la faim et occupation des bureaux de la direction, le personnel du centre hospitalier du Rouvray enchaîne les actions pour faire entendre ce mot d'ordre contre l'austérité : des postes supplémentaires pour soigner les patients, dignement et humainement.

Voilà deux mois que les personnels du 3ème Hôpital psychiatrique de France sont en grève pour dénoncer un sous-effectif chronique (souvent 1 soignant pour plus d'une vingtaine de patients) et une surpopulation qui rendent leur travail non seulement dangereux mais surtout indigne, alors même qu’Agnès Buzyn annonçait encore 960 millions d'euros d’économies sur le budget de la Santé en 2018.

Après deux mois  des piquets de grève, de manifestations, d’actions et autres rendez-vous sans suites,  sept salariées ont entamé le 22 mai une grève de la faim (12 jours aujourd’hui) et ont commencé ce jeudi à occuper, avec l’intersyndicale, les bureaux désertés par la direction. 

Bref, des soignants qui luttent pour les patients.

Ecouter le reportage de Giv Anquetil sur France Culture