Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Pour en savoir plus > Rapport : La consommation de drogue dans les centres d’accueil pour toxicomanes

Rapport : La consommation de drogue dans les centres d’accueil pour toxicomanes

le 25 avril 2016

[Le Monde] Dans un rapport rendu public lundi 18 avril, la Fédération française d’addictologie (FFA) recommande que la consommation de drogues ne soit pas uniquement autorisée dans les « salles de shoot », prévues à cet effet, mais également dans les centres d’accueil pour toxicomanes.

Les centres de soins d’accompagnement et de prévention en addictologie (CSAPA) et les centres d’accueil et d’accompagnement à la réduction de risques pour usagers de drogues (CAARUD) sont à l’origine des lieux de conseil, de prévention et de soins. La prise de toute substance y est officiellement interdite.

Toutefois, « la supervision d’injections se fait déjà officieusement dans ces [lieux] qui doivent pouvoir accompagner sur le plan médical ce type de gestes pour en limiter les risques » , fait valoir le docteur Alain Morel, qui a présidé l’audition publique dont est issu le rapport de la FFA.

Concrètement, la supervision médicale d’une injection permet d’éviter les risques d’overdoses et les risques infectieux. « On veille à ce que l’usager ne se pique pas n’importe comment, avec une seringue propre, et pas n’importe où en fonction de l’état de ses veines, qu’il évite par exemple de piquer dans un abcès et risquer la septicémie » , détaille le Dr Morel

Source Le Monde