Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Vues d'ailleurs > Canada : Le premier colloque sur le trouble d'accumulation compulsive

Canada : Le premier colloque sur le trouble d'accumulation compulsive

le 23 mars 2018

A Montréal, s'est tenu le premier colloque québécois sur le TAC. Le quoi ? Le TAC, comme dans " trouble d'accumulation compulsive". Un mal méconnu qui touche 4 % de la population, deux fois plus que la bipolarité.

« Je me rappelle très bien quand ça a commencé », confie Jocelyne *, une accumulatrice endurcie de 64 ans.

« C'était quand, adolescente, j'ai demandé à mes parents de mettre une serrure sur ma porte de chambre. Mon père m'a répondu : "Il y a deux portes qui se barrent dans la maison, la salle de bains et la porte extérieure. That's it, that's all." À partir de ce moment-là, j'ai créé un énorme désordre dans ma chambre. »

Quelques décennies plus tard, le problème de Jocelyne crève les yeux. Il submerge tout : chacune des pièces de son appartement, ses murs, ses meubles, sa vie. C'est un capharnaüm où s'entassent des livres de recettes, des boîtes, des « cossins », des papiers, de la nourriture. Un fouillis. Du moins à nos yeux. Jocelyne, elle, y voit des objets de valeur, qui serviront un jour. Elle souffre du TAC.

Lire la suite sur La Presse Canada