Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Vues d'ailleurs > Grèce : A Idomeni, des migrants poussés à la folie

Grèce : A Idomeni, des migrants poussés à la folie

le 21 avril 2016

[Libération] Coincées à la frontière entre la Grèce et la Macédoine dans des conditions inhumaines, de nombreuses personnes perdent la raison, raconte un photographe de l'AFP. Et les plus exposés sont, sans surprise, les enfants.

«Une des choses qui me frappe le plus chez tous ces réfugiés bloqués depuis des mois à la frontière gréco-macédonienne c’est de les voir, lentement, perdre la raison.» C’est ainsi que Bülent Kilic, photographe de l’AFP basé à Istanbul (Turquie), introduit un article publié hier sur le blog «Making Of» de l’agence de presse, intitulé «Perdre la raison face aux barbelés».

On sait déjà, à peu près, comment vivent les milliers de personnes, en grande partie venues de Syrie et d’Irak, qui se sont amassées dans la zone d’Idomeni, à la frontière entre la Grèce et la Macédoine. Depuis plusieurs mois, elles survivent là, dans des conditions inhumaines, avec l’espoir de pouvoir rejoindre l’Europe de l’Ouest. Mais la Macédoine a fermé sa frontière, la police les repousse à coups de lacrymo et de flash-balls, et l’Union européenne ne fait rien pour les accueillir.

Source Libération