Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Vues d'ailleurs > Mexique : Les suicides à la hausse dénoncent des problèmes de santé mentale liés à la violence extrême et chronique

Mexique : Les suicides à la hausse dénoncent des problèmes de santé mentale liés à la violence extrême et chronique

le 3 septembre 2018

Le Mexique a connu l'un des taux de meurtres les plus élevés au monde pendant plus de dix ans, conséquence de la lutte agressive menée par le gouvernement depuis 12 ans contre les organisations de trafiquants de drogue et d'autres groupes criminels .

Près de 30 000 Mexicains ont été assassinés en 2017 . Mai 2018 était le mois le plus violent du Mexique en 20 ans, avec une moyenne de 90 meurtres par jour, selon le ministère de l'intérieur mexicain.

Parmi les principales victimes du conflit mexicain, 136 politiciens et agents politiques ont été assassinés alors qu'ils faisaient campagne pour les élections générales de juillet 2018, 43 étudiants disparus dans l'État de Guerrero (sud du Mexique) en 2014 et huit journalistes mexicains tués cette année.

Dans les endroits où la violence a été très concentrée, les habitants ont passé la dernière décennie à prendre des précautions, à faire face à la peur et à faire face à la tragédie.

Aujourd'hui, de nouvelles données provenant de l'État de Chihuahua , dans le nord du Mexique, révèlent le danger que représente pour la santé mentale la vie avec une violence extrême et chronique: les suicides.

Lire la suite (en anglais ou en espagnol) sur The Conversation