Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Vues d'ailleurs > Nouvelle-Calédonie : Mieux traiter la santé mentale avec un outil unique

Nouvelle-Calédonie : Mieux traiter la santé mentale avec un outil unique

le 25 mai 2016

[Les Nouvelles Calédoniennes] Dans son rapport rendu en début de semaine, la chambre territoriale des comptes a notamment préconisé la création d’un observatoire de la santé mentale. L’idée est bonne, mais le projet lancé va plus loin.

En Nouvelle-Calédonie, plus de 70 000 personnes, âgées de plus de 18 ans, sont susceptibles d’être affectées d’au moins un trouble psychique. C’est le constat établi lors de l’enquête « Santé mentale en population générale : image et réalités » (lire plus bas) finalisée en 2010 avec le concours de l’OMS.

Face à cette réalité, le Centre hospitalier spécialisé Albert-Bousquet, à Nouville, est la seule structure administrant des soins psychiatriques. Certes basé à Nouméa, il se déplaçe partout sur la Grande Terre et les îles. L’enjeu est donc de taille. Et forcément, au centre de toutes les attentions. Dont celle de la chambre territoriale des comptes qui a livré son rapport et une série de recommandations. Parmi elles, la création d’un observatoire de la santé mentale, destiné à mieux coordonner les actions dans ce sens.

Source Les Nouvelles Calédoniennes