Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Vues d'ailleurs > Québec : Le Phare, source d'entraide sort des sentiers battus

Québec : Le Phare, source d'entraide sort des sentiers battus

le 8 septembre 2016

[Journal le Guide] Le Phare source d’entraide, un organisme oeuvrant auprès des personnes de Brome-Missisquoi ayant vécu des problèmes de santé mentale ou une détresse émotionnelle, reprend ses activités le 12 septembre prochain aux points de service de Cowansville et de Farnham en proposant à sa clientèle plusieurs nouveautés dignes de mention.

Le Phare offrira notamment sept ateliers de zoothérapie en langue anglaise à Cowansville à compter du 14 septembre. Des chiens, cochons d'Inde et tourterelles seront notamment mis à contribution pour les fins de ce projet.

«Cette technique de santé alternative, qui fait appel à un animal jouant le rôle d'assistant-thérapeute, était déjà offerte en langue française à Farnham et le sera de nouveau. Ce projet est rendu possible grâce à la collaboration du groupe pour femmes Avante et l'appui financier du tournoi de golf du maire de Cowansville. La présence de l'animal augmente la concentration des participants et facilite les échanges entre les personnes tout en diminuant le stress et l'anxiété», signale Camille Béland, co-coordonnatrice de l'organisme.

Le Phare proposera également à sa clientèle six ateliers créatifs libres permettant aux participants de s'exprimer et de laisser aller leur imagination par le biais des arts plastiques. Ces ateliers s'adressent aussi bien à la clientèle de Farnham que celle de Cowansville.

L'organisme entend par ailleurs mettre sur pied un  comité de sensibilisation et de lutte aux préjugés afin de permettre à ses membres de prendre action contre la stigmatisation et la discrimination dont ils sont souvent victimes. Entrée chez soi Brome-Missisquoi collaborera également à la réalisation de ce projet.

Publicité - Lire la suite de l'article ci-dessous

«Plusieurs personnes vivant ou ayant vécu avec un problème de santé mentale doivent faire face aux préjugés, à l'exclusion et à l'incompréhension sur une base quotidienne», explique Jessie Larrivée-Pion, intervenante-animatrice au Phare.

Source Journal le Guide