Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Vues d'ailleurs > Québec : Un boycottage des internats priverait le réseau de 250 psychologues à l'automne

Québec : Un boycottage des internats priverait le réseau de 250 psychologues à l'automne

le 15 janvier 2016

[La Presse] Le réseau de la santé risque de devoir se passer des services de 250 psychologues auprès de la population, l'automne prochain. Outrés par les conditions de travail imposées par Québec, les psychologues et doctorants en psychologie ont annoncé hier qu'ils boycotteraient conjointement les internats de l'automne prochain.

Présidente de la Fédération interuniversitaire des doctorant.e.s en psychologie du Québec (FIDEP), Josiane Jauniaux affirme que les internes en psychologie du Québec sont les seuls au Canada à ne pas être rémunérés. Une situation décriée depuis 10 ans par la FIDEP, qui a décidé de boycotter les internats de 2016-2017 pour faire bouger les choses.

Depuis 2006, il faut détenir un doctorat pour pratiquer la psychologie au Québec. En plus de devoir réaliser 700 heures de stage durant leur formation, les étudiants doivent faire un an d'internat avant d'être diplômés. « Durant cet internat, on effectue 80 % du travail d'un psychologue. On a une pratique quasi autonome. Nous demandons d'être rémunérés pour cela, un peu comme les résidents en médecine », note Mme Jauniaux.

Source La Presse